Veuillez tourner votre appareil
Biographie Camps Libération & après-guerre
Harry Hecht

Harry Hecht est né en Roumanie, à Ruscova, en 1921 dans une famille juive orthodoxe. Ruscova est une petite ville dont une bonne partie de la population est juive. La famille d’Harry est pauvre, mais sa mère tient à utiliser le peu d’argent qu’ils ont pour l’éducation des enfants et à 16 ans, Harry devient tailleur.

Après l’occupation d’une partie de la Roumanie par la Hongrie en 1940, la situation de la communauté juive se détériore rapidement.  Des mesures antijuives sont instaurées. Quand Harry, 21 ans, est appelé pour le service militaire en 1941. Étant juif, il est placé dans une unité de travail forcé et non dans l’armée régulière. Les Juifs conscrits ne reçoivent ni uniforme, ni armes.

Son peloton est envoyé dans un camp de travaux forcés près de la frontière autrichienne ; les hommes travaillent dans la forêt 10 heures par jour, sept jours sur sept. En 1943, son unité est transférée à Tarnopol en Ukraine où ils creusent des tranchées pour freiner l’avancée soviétique. Au printemps 1944, les travailleurs forcés marchent plus de 1000 km en direction de   l’Autriche

De là, Harry est envoyé au camp de concentration de Mauthausen où les conditions de vie sont très dures. Les prisonniers n’ont pas de vêtements, dorment à même le sol et reçoivent très peu de nourriture.

En avril 1945, ils sont forcés à prendre part à une marche de la mort en direction du camp de concentration de Gunskirchen. Harry y est libéré le 4 mai 1945 par l’armée américaine.

Après la libération, il demeure en Autriche où il  travaille comme tailleur jusqu’en 1948. Il immigre ensuite au Canada dans le cadre d’un programme spécial de recrutement de tailleurs et s’installe finalement à Ottawa où il vit toujours.

Biographie Camps Libération & après-guerre
Harry Hecht

Harry Hecht est né en Roumanie, à Ruscova, en 1921 dans une famille juive orthodoxe. Ruscova est une petite ville dont une bonne partie de la population est juive. La famille d’Harry est pauvre, mais sa mère tient à utiliser le peu d’argent qu’ils ont pour l’éducation des enfants et à 16 ans, Harry devient tailleur.

Après l’occupation d’une partie de la Roumanie par la Hongrie en 1940, la situation de la communauté juive se détériore rapidement.  Des mesures antijuives sont instaurées. Quand Harry, 21 ans, est appelé pour le service militaire en 1941. Étant juif, il est placé dans une unité de travail forcé et non dans l’armée régulière. Les Juifs conscrits ne reçoivent ni uniforme, ni armes.

Son peloton est envoyé dans un camp de travaux forcés près de la frontière autrichienne ; les hommes travaillent dans la forêt 10 heures par jour, sept jours sur sept. En 1943, son unité est transférée à Tarnopol en Ukraine où ils creusent des tranchées pour freiner l’avancée soviétique. Au printemps 1944, les travailleurs forcés marchent plus de 1000 km en direction de   l’Autriche

De là, Harry est envoyé au camp de concentration de Mauthausen où les conditions de vie sont très dures. Les prisonniers n’ont pas de vêtements, dorment à même le sol et reçoivent très peu de nourriture.

En avril 1945, ils sont forcés à prendre part à une marche de la mort en direction du camp de concentration de Gunskirchen. Harry y est libéré le 4 mai 1945 par l’armée américaine.

Après la libération, il demeure en Autriche où il  travaille comme tailleur jusqu’en 1948. Il immigre ensuite au Canada dans le cadre d’un programme spécial de recrutement de tailleurs et s’installe finalement à Ottawa où il vit toujours.

Biographie Camps Libération & après-guerre
Harry Hecht

Harry Hecht est né en Roumanie, à Ruscova, en 1921 dans une famille juive orthodoxe. Ruscova est une petite ville dont une bonne partie de la population est juive. La famille d’Harry est pauvre, mais sa mère tient à utiliser le peu d’argent qu’ils ont pour l’éducation des enfants et à 16 ans, Harry devient tailleur.

Après l’occupation d’une partie de la Roumanie par la Hongrie en 1940, la situation de la communauté juive se détériore rapidement.  Des mesures antijuives sont instaurées. Quand Harry, 21 ans, est appelé pour le service militaire en 1941. Étant juif, il est placé dans une unité de travail forcé et non dans l’armée régulière. Les Juifs conscrits ne reçoivent ni uniforme, ni armes.

Son peloton est envoyé dans un camp de travaux forcés près de la frontière autrichienne ; les hommes travaillent dans la forêt 10 heures par jour, sept jours sur sept. En 1943, son unité est transférée à Tarnopol en Ukraine où ils creusent des tranchées pour freiner l’avancée soviétique. Au printemps 1944, les travailleurs forcés marchent plus de 1000 km en direction de   l’Autriche

De là, Harry est envoyé au camp de concentration de Mauthausen où les conditions de vie sont très dures. Les prisonniers n’ont pas de vêtements, dorment à même le sol et reçoivent très peu de nourriture.

En avril 1945, ils sont forcés à prendre part à une marche de la mort en direction du camp de concentration de Gunskirchen. Harry y est libéré le 4 mai 1945 par l’armée américaine.

Après la libération, il demeure en Autriche où il  travaille comme tailleur jusqu’en 1948. Il immigre ensuite au Canada dans le cadre d’un programme spécial de recrutement de tailleurs et s’installe finalement à Ottawa où il vit toujours.

Biographie Camps Libération & après-guerre
Harry Hecht

Harry Hecht est né en Roumanie, à Ruscova, en 1921 dans une famille juive orthodoxe. Ruscova est une petite ville dont une bonne partie de la population est juive. La famille d’Harry est pauvre, mais sa mère tient à utiliser le peu d’argent qu’ils ont pour l’éducation des enfants et à 16 ans, Harry devient tailleur.

Après l’occupation d’une partie de la Roumanie par la Hongrie en 1940, la situation de la communauté juive se détériore rapidement.  Des mesures antijuives sont instaurées. Quand Harry, 21 ans, est appelé pour le service militaire en 1941. Étant juif, il est placé dans une unité de travail forcé et non dans l’armée régulière. Les Juifs conscrits ne reçoivent ni uniforme, ni armes.

Son peloton est envoyé dans un camp de travaux forcés près de la frontière autrichienne ; les hommes travaillent dans la forêt 10 heures par jour, sept jours sur sept. En 1943, son unité est transférée à Tarnopol en Ukraine où ils creusent des tranchées pour freiner l’avancée soviétique. Au printemps 1944, les travailleurs forcés marchent plus de 1000 km en direction de   l’Autriche

De là, Harry est envoyé au camp de concentration de Mauthausen où les conditions de vie sont très dures. Les prisonniers n’ont pas de vêtements, dorment à même le sol et reçoivent très peu de nourriture.

En avril 1945, ils sont forcés à prendre part à une marche de la mort en direction du camp de concentration de Gunskirchen. Harry y est libéré le 4 mai 1945 par l’armée américaine.

Après la libération, il demeure en Autriche où il  travaille comme tailleur jusqu’en 1948. Il immigre ensuite au Canada dans le cadre d’un programme spécial de recrutement de tailleurs et s’installe finalement à Ottawa où il vit toujours.

Biographie Camps Libération & après-guerre
Harry Hecht

Harry Hecht est né en Roumanie, à Ruscova, en 1921 dans une famille juive orthodoxe. Ruscova est une petite ville dont une bonne partie de la population est juive. La famille d’Harry est pauvre, mais sa mère tient à utiliser le peu d’argent qu’ils ont pour l’éducation des enfants et à 16 ans, Harry devient tailleur.

Après l’occupation d’une partie de la Roumanie par la Hongrie en 1940, la situation de la communauté juive se détériore rapidement.  Des mesures antijuives sont instaurées. Quand Harry, 21 ans, est appelé pour le service militaire en 1941. Étant juif, il est placé dans une unité de travail forcé et non dans l’armée régulière. Les Juifs conscrits ne reçoivent ni uniforme, ni armes.

Son peloton est envoyé dans un camp de travaux forcés près de la frontière autrichienne ; les hommes travaillent dans la forêt 10 heures par jour, sept jours sur sept. En 1943, son unité est transférée à Tarnopol en Ukraine où ils creusent des tranchées pour freiner l’avancée soviétique. Au printemps 1944, les travailleurs forcés marchent plus de 1000 km en direction de   l’Autriche

De là, Harry est envoyé au camp de concentration de Mauthausen où les conditions de vie sont très dures. Les prisonniers n’ont pas de vêtements, dorment à même le sol et reçoivent très peu de nourriture.

En avril 1945, ils sont forcés à prendre part à une marche de la mort en direction du camp de concentration de Gunskirchen. Harry y est libéré le 4 mai 1945 par l’armée américaine.

Après la libération, il demeure en Autriche où il  travaille comme tailleur jusqu’en 1948. Il immigre ensuite au Canada dans le cadre d’un programme spécial de recrutement de tailleurs et s’installe finalement à Ottawa où il vit toujours.